Spécialiste crédit hypothécaire

Oct 21, 2019 Courtier/Banques

Le spécialiste du prêt hypothécaire depuis plus de trente ans. Vous êtes à la recherche d’un crédit hypothécaire pour financer votre projet quel qu’il soit. Vous allez probablement contacter plusieurs banques et courtiers pour trouver la meilleure solution !

Array
(
    [from_site_kw] => 
    [from_site_referer] => 
    [from_site_adw] => 
    [ip] => 35.172.217.174
)
1   
Regroupez tous vos crédits en un seul
et diminuez vos mensualités

Condition pour Emprunteurs Locataire et Hébergé : les crédits à racheter doivent être supérieur à 20.000€ (hors trésorerie).

Avez un bien immobilier

Besoin de trésorerie ?

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Vos informations

Avez vous un co-emprunteur

Pour vous contacter

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Dernière étape :

Infos de votre co-emprunteur

Avez vous des revenus foncier

Etes vous interdit bancaire ?

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre d'une demande de financement : rachat de crédit et/ou crédit immobilier.
Les informations que vous nous avez déclarées sont résumées ci-aprés, et ne seront utilisées que par Credimedia, Mandataire Non Exclusif de Banque, partenaire de banques spécialisées.
En aucun cas, celles-ci ne pourront être cédées à des fins commerciales ou marcketing.

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Avec Credimedia vous allez comparer de façon claire une proposition par rapport à une autre puisque nous avons entre les mains toutes les solutions des huit banque en France spécialisées dans le prêt hypothécaire. De plus notre indépendance vis à vis de nos partenaires est totale donc objective.

Nous étudions donc attentivement à longueur d’année les produits bancaires et les points suivants :

Le taux d’intérêt

Il est le premier indicateur de nos partenaire car il permet de calculer les intérêts que vous devrez rembourser chaque mois. Mais aussi le taux annuel effectif global (TAEG) et le taux annuel effectif d’assurance (TAEA).

Le coût total du crédit hypothécaire

Il correspond à la différence entre le montant de votre prêt et le montant total de vos mensualités en y ajoutant les frais fixes (frais de dossier, de commission d’intermédiation et d’hypothèque).

Ce coût total nous permettra de vous conseiller clairement l’offre de crédit la plus intéressante, ceci pour des propositions d’un montant et d’une durée identique.

Un crédit garanti par vos biens immobiliers

Le crédit hypothécaire permet à un propriétaire de placer un ou plusieurs biens de son patrimoine immobilier en garantie du paiement d’un prêt consenti par une banque. Concrètement, cela signifie qu’en cas de défaut de paiement de la part du débiteur (vous) le créancier (la banque) aura le droit de récupérer les fonds prêtés en vendant le bien nanti.

Un emprunt pour financer tous vos projets

Vous avez un projet d’acquisition immobilière ? Vous avez besoin de trésorerie pour l’achat d’une voiture ? Le prêt hypothécaire est envisageable aussi bien dans le cadre d’un crédit immobilier que dans le cadre d’un crédit à la consommation. De surcroît, ce genre de prêt peut également être attribué en vue d’un rachat de vos crédits.

Dans le cadre d’un crédit immobilier

Vous voulez faire l’acquisition d’une maison et mettre votre appartement en location ? Vous souhaitez financer l’achat de votre nouveau logement sans vous dessaisir de l’ancien ? Vous pouvez alors demander un crédit hypothécaire à votre banque. Non seulement que de vous octroyer des fonds, ce système vous permettra surtout de profiter de la valeur de vos immeubles sans avoir à les vendre.

Dans le cadre d’un rachat de vos crédits

Vous avez des difficultés à faire face à tous vos crédits ? Vous êtes à la limite du taux d’endettement ? Le prêt hypothécaire peut également être utilisé dans le cadre d’une opération de rachat de crédits. Vous vous offrez donc la possibilité de restructurer vos dettes et de retrouver une stabilité financière sans avoir à procéder à la vente de vos biens.

Dans le cadre d’un crédit à la consommation

Vous avez un besoin urgent de trésorerie ? Vous voulez faire face à des dépenses imprévues ? Le prêt hypothécaire est un mécanisme qui peut également être utilisé dans le cadre d’un crédit à la consommation, affecté ou non. L’ordonnance n°2016-351 en date du 31 Mars 2016 dispose par ailleurs que ce type d’emprunt doit être considéré comme un crédit immobilier en raison de la nature de la garantie consentie. Ces dispositions permettent donc à l’emprunteur hypothécaire de se prévaloir des taux d’emprunt en vigueur pour les prêts immobiliers, souvent plus avantageux que les taux de crédits à la consommation.

credit-hypothecaire

Les 3 conditions à réunir pour en bénéficier

Le prêt hypothécaire n’est cependant pas accessible à tous et son attribution est suspendue à certaines conditions :

  • Posséder un bien immobilier
  • Avoir moins de 90 ans
  • Avoir les moyens suffisants pour s’acquitter de ses mensualités

Etre propriétaire d’au moins un bien immobilier

L’emprunt garanti par une hypothèque ne s’adresse, par nature, qu’aux personnes physiques et morales propriétaires d’au moins un bien immobilier. Cela signifie que les particuliers comme les entreprises peuvent s’en prévaloir à condition d’avoir des biens immobiliers. Attention cependant, lorsque le bien à hypothéquer n’est pas la propriété exclusive de l’emprunteur, chaque propriétaire doit se porter caution hypothécaire pour que la garantie soit valable et le prêt accordé.

Avoir moins de 90 ans

Le prêt hypothécaire, en raison de l’ampleur de la garantie consentie, propose plus de souplesse dans ses conditions d’octroi. Alors que les banques sont généralement réticentes à consentir un prêt à une personne retraitée, elles peuvent plus facilement l’accepter si une hypothèque est consentie. Vous pouvez donc souscrire un crédit hypothécaire, même à la retraite, à la seule condition que celui-ci soit soldé à vos 90 ans.

Avoir une capacité de remboursement suffisante

Comme pour tout crédit, la banque sera chargée de vérifier que vous aurez bel et bien la capacité de rembourser le prêt dont vous faites la demande. Pour ce faire, la banque vérifiera, au regard de vos revenus et de vos dépenses, que votre reste à vivre sera suffisant et que vous ne dépasserez pas la limite d’endettement fixée à 33 %.

Les pièces justificatives nécessaires

La banque doit s’assurer que vous serez en mesure de supporter le poids d’un crédit et que vous pourrez le rembourser. La saisie du bien nanti doit en effet être le dernier recours. Pour ce faire il vous sera demandé de présenter les pièces suivantes :

  • Vos papiers d’identité
  • Votre avis d’imposition
  • Votre taxe foncière
  • Un justificatif de domicile
  • Vos justificatifs de revenus des 3 derniers mois
  • Un RIB
  • Une justification de l’utilisation des fonds
  • Une expertise de la valeur du bien à hypothéquer
  • Un certificat de propriété

Ces pièces visent également à vérifier vos titres de propriété ainsi qu’à déterminer la valeur du bien proposé en garantie. Au regard de ces documents, la banque évaluera ensuite le montant du prêt consenti.

Les modalités du prêt assorti d’hypothèque

Une fois les pièces justificatives vérifiées, il conviendra ensuite de fixer le montant et les conditions de remboursement du prêt ainsi que de s’acquitter des formalités liées à l’hypothèque et leur prix.

L’évaluation du montant

Le montant d’un crédit hypothécaire dépend essentiellement de la valeur du bien nanti. Pour déterminer cette valeur vous serez tenu de faire expertiser le bien immobilier qui servira de garantie. Cette expertise permettra à la banque d’évaluer le montant du prêt au regard de la valeur du bien (le ratio hypothécaire), généralement situé entre 50 % et 70 % de la valeur du bien (parfois plus selon les banques).

Les conditions de remboursement

Une fois la somme du prêt établie, il vous restera à en établir les modalités de remboursement par le biais d’un contrat avec votre banque. De la même manière que pour un crédit « classique » vous devrez vous acquitter de mensualités assorties d’intérêts, à taux fixe ou variable, pendant une durée déterminée.

  • Le formalisme
  • Un acte notarié

L’hypothèque est une sûreté réelle immobilière et nécessite, en tant que telle, l’établissement d’un acte notarié. Pour pouvoir conclure ce type de crédit il vous sera donc indispensable de vous rendre auprès d’un notaire pour faire établir un acte authentique.

Une inscription au registre de la publicité foncière

Cette sûreté vous oblige également à procéder à l’inscription du bien nanti sur le registre de la publicité foncière. Cette inscription vise à porter à la connaissance de tous l’existence d’une sûreté sur le bien et permet à la banque d’avoir la garantie que vous ne le vendrez pas sans son accord.

Le prix

Le formalisme attaché à cette garantie réelle nécessite d’engager divers frais qui représentent un coût sur la démarche finale :

Les frais de notaire. Ce sont les émoluments du notaire pour l’établissement de l’acte authentique relatif à l’hypothèque.

Les frais de publicité. Lorsqu’un bien est placé en hypothèque, il doit être inscrit sur le registre de la publicité foncière. Cette démarche représente un coût.

Les frais d’expertise. Ce sont les émoluments de l’expert qui aura déterminé la valeur de votre maison en vue de l’hypothèque.

L’assurance (facultative). L’assurance n’est pas obligatoire dans le cadre d’un crédit hypothécaire mais reste fortement recommandée. Si vous décidez de vous en munir vous devrez donc en prévoir le coût.

Les frais de dossier. Ces frais correspondent à la somme demandée par la banque pour la mise en place du prêt hypothécaire. Certaines banques peuvent consentir à les baisser ou les supprimer après négociations.

Les frais de mainlevée. Pour qu’un bien soit libéré de son hypothèque il faut en demander la mainlevée auprès d’un notaire. Cette procédure a un coût qui est à la charge de l’emprunteur.

Les 4 avantages de cette solution

Le crédit hypothécaire est un produit séduisant à bien des égards car il offre de réelles possibilités de financement à l’emprunteur tout en lui laissant la possession de ses biens.

Elle vous permet d’obtenir des liquidités importantes

Les biens immobiliers ont généralement des valeurs importantes et l’étendue d’un prêt hypothécaire dépend de la valeur du bien offert en garantie. Dès lors, cette solution peut s’avérer particulièrement intéressante lorsque vous désirez obtenir des liquidités conséquentes.

Elle vous évite de vendre vos biens pour avoir des fonds

Le crédit hypothécaire vous permet de tirer profit de la valeur de vos biens sans avoir à procéder à leur vente. De la sorte, vous pouvez bénéficier de fonds sans avoir à vous défaire de votre patrimoine immobilier.

Elle offre une durée de remboursement confortable

En raison de sa nature, le prêt hypothécaire offre un confort supplémentaire au débiteur qui peut étaler ses remboursements sur plusieurs dizaines d’années (50 au maximum). Cela permet donc de modérer ses mensualités en gardant des capacités financières suffisantes.

Elle permet (souvent) un remboursement anticipé sans frais

Contrairement à un crédit classique, le remboursement anticipé d’un emprunt hypothécaire n’entraîne généralement pas de frais.

Les 2 inconvénients majeurs

Le crédit hypothécaire est séduisant mais il faut cependant rester prudent car ce n’est pas une solution miracle et en cas de défaut de paiement les conséquences peuvent être fâcheuses.

Les frais engendrés par l’hypothèque

Le premier inconvénient de l’hypothèque est son coût. En effet, les divers frais (notaire, publicité, mainlevée, etc…) liés à ce type de sûreté représentent un investissement conséquent qui la rendent parfois moins avantageuse que certains mécanismes tels que le privilège du prêteur de denier.

Le risque de saisie du bien nanti

Le débiteur qui ne satisfait pas à ses obligations de remboursement s’expose à la saisie du bien nanti. L’hypothèque est donc une sûreté extrêmement risquée à consentir, surtout si elle est placée sur votre logement principal.

En résumé, le crédit hypothécaire est un prêt assorti d’une hypothèque qui donne le droit à la banque de saisir le bien placé en garantie pour pouvoir se rembourser en cas de défaut de paiement de l’emprunteur. Pour pouvoir prétendre à l’obtention de ce type de prêt vous devez :

  • Etre propriétaire
  • Avoir moins de 90 ans
  • Avoir les capacités financières suffisantes

Si vous répondez aux critères d’éligibilité vous pourrez alors fixer les modalités de cet emprunt (mensualités, taux d’intérêts, etc…) avec votre banque et réaliser les formalités nécessaires à sa mise en place. Retenez que le prêt hypothécaire, s’il offre de nombreux avantages, est également un engagement conséquent qui doit être l’objet d’une réflexion approfondie avant d’être consenti.